Agamemnon - cosmohistoire3.com

Agamemnon - cosmohistoire3.com

Dans les traditions des Spartiates, le descendant de Tantale se révèle entre autres sacralisé en tant que Zeus agamemnon (http://www.cosmohistoire3.com) « Zeus à la grande pensée ». De ce fait, le souverain mycénien possède une place de premier plan dans la littérature et dans la mythologie grecque. Le sombre destin du roi de Mycènes cadre avec la destinée familiale. En raison de disputes avec les divinités de l'Olympe, la maison des Atrides vécut une fin dramatique pendant plusieurs générations. De plus, la couronne d'Atrée fut reconquise au prix du sang. Après la découverte de plusieurs masques en or dans une sépulture de Mycènes, une virulente polémique est née au sujet de l'authenticité du trésor du musée d'Athènes. Selon les chercheurs, ces objets anciens datent de plusieurs siècles avant l'expédition contre la cité de Troie. Les malheurs de la descendance d'Atrée stimulent véritablement l'inventivité des auteurs tragiques depuis l'antiquité. De plus, la figure emblématique d'Agamemnon est l'incarnation du grand monarque de droit divin.

Aventures d'Agamemnon selon les légendes helléniques

Durant leur expatriation chez les Spartiates, Agamemnon et Ménélas épousèrent les filles de Tyndare, Clytemnestre et Hélène. Via cet arrangement, les deux princes emblématiques purent reconquérir le trône du roi Atrée de Mycènes. En raison de leur héritage divin, les Atrides entretiennent un lien atypique avec les dieux et les déesses olympiens. En effet, selon les épopées helléniques, les membres de cette famille se présentent comme des héritiers de l'illustre héros Tantale, fils de Zeus. À la suite de l'assassinat de leur père, les les princes mythiques de la cité de Mycènes perdirent leur trône au profit de leur oncle et de leur cousin. Ils furent bannis et purent se cacher sous la protection du roi mythique des Spartiates, Tyndare. Célèbres personnages du siège des Troyens, Agamemnon et son frère Ménélas sont aussi appelés les Atrides. Ces frères sont le plus souvent reconnus comme étant les descendants d'Atrée et de la reine Érope.

Au cours de l'expédition organisée contre la cité de Troie, Agamemnon est sélectionné comme commandant en chef en raison de ses talents de stratège. D'ailleurs, pour réparer l'infamie du prince troyen Pâris, Ménélas demanda conseil au souverain mythique de Mycènes avant d'appeler leurs nombreux alliés issus de toute la Grèce. À cause de vents défavorables, les navires grecs restèrent retenus à Aulis en se préparant à voyager vers le royaume de Troie. D'après les grandes épopées grecques, Artémis ordonnait le sacrifice de la princesse Iphigénie avant de leur donner la possibilité de continuer leur route car le roi de Mycènes l'avait provoquée. L'armada commandée par le roi légendaire eut l'occasion de voyager vers Troie dès que le vent était devenu favorable à Aulis. Outre l’immolation de la princesse Iphigénie, le souverain de Mycènes se fit remarquer par sa personnalité au cours l'expédition contre les Troyens. À la suite de l'effondrement de la régence des régicides, Agamemnon récupéra le royaume d'Atrée, le souverain mycénien, alors que son frère Ménélas remplaça Tyndare en Laconie. Progressivement, les Atrides figurèrent parmi les plus grands souverains de Grèce.

De retour de Troie : cruel destin du roi

Selon Pindare, Agamemnon, le roi d'Argos et de Mycènes, décéda des mains de sa propre femme, immobilisé avant d'être égorgé alors qu'il prenait son bain. Les auteurs s'accordent malgré tout sur l'exécution de Cassandre mise en œuvre par Clytemnestre. Troie tomba après plus d'une dizaine d'années d'occupation. Le camp victorieux pilla la cité et fit de nombreux prisonniers. Le roi de Mycènes emmena Cassandre, la fille du roi Priam, à titre de butin de guerre. Avec ses pouvoirs de devineresse, Cassandre sut présager son destin tragique et celui du roi de Mycènes. Après la victoire sur les Troyens en effet, le chef militaire prit la décision de retourner auprès de son épouse malgré le mauvais pressentiment de cette dernière. D'après Homère, Égisthe, amant de la reine, assassina Agamemnon Pendant une festivité organisée en l'honneur de son retour triomphal. Au cours de la guerre de Troie, celui-ci a conquis le cœur de la femme du roi, Clytemnestre.